Interview avec Marolyn Vargas Restrepo, Administratrice Système en herbe

Les formations informatiques, chez Interface3, commencent toute par un « module d’orientation » : l’occasion de tester en avant-première les matières les plus importantes de la formation choisie et de confirmer son propre projet  professionnel.  Nous avons demandé à Marolyn Vargas Restrepo, qui vient de terminer son stage et est occupée à préparer la certification Microsoft  Active Directory, ce que ce moment initial (et crucial) de la formation lui a apporté…


Que faisais-tu avant de te présenter chez Interface3 ?

Au départ, j’ai une formation en secrétariat. J’ai directement trouvé du travail à l’hôpital Saint-Pierre et j’y suis restée pendant un an. Ensuite, j’ai fait une pause carrière pour m’occuper de mes enfants et dès qu’ils n’ont plus eu besoin de moi au quotidien, j’ai commencé une année de droit à l’ULB. J’avais toujours été intéressée par le droit et je me suis rendue compte pendant l’année que ça ne me plaisait pas du tout. Il fallait que je trouve quelque chose d’autre. Grâce à mon expérience en secrétariat je connaissais déjà la bureautique, donc je me suis dit que cette voie n’était plus nécessaire. J’ai bien réessayé en suivant une formation d’Access avancé, d’Excel et de Word. Mais je sentais qu’il fallait que je m’oriente vers quelque chose d’autre sans avoir d’idée précise. Je savais juste ce que je ne voulais plus faire !

 Comment es-tu arrivée chez nous ?

 Lors d’une visite chez Carrefour formation, j’ai exposé mes idées de métier à un consultant. Il a tout de suite senti que j’allais m’ennuyer  si je continuais dans l’administratif. Il m’a présenté plusieurs formations en informatique et une en comptabilité.  A ce moment-là, je me suis dit que j’étais à l’aise en mathématique et qu’effectivement j’ai toujours une bonne logique.

 Je me suis donc présentée à la Séance d’information générale d’Inerface3 en septembre et très vite je me suis identifiée aux métiers informatiques. Je ne sais pas dire pourquoi exactement. Je me rappelle que pendant la présentation, on nous a parlé du fait que les « femmes ne pensent jamais  à faire un métier informatique pour différentes raisons » et je me suis dit : « c’est vrai ! J’ai toujours choisi le secrétariat. Pourquoi ne serai-je pas informaticienne ? ».

 Et ton choix s’est porté sur le métier d’Administratrice de Réseaux...

 Pas tout de suite. J’ai réfléchi pendant 15 jours car j’hésitais encore entre la comptabilité et l’informatique. Finalement, ce sont les résultats des tests qui m’ont orienté : j’ai eu 9/10 en logique ! Et j’avais des tests moins intéressants pour faire de la comptabilité... Je voulais aller vers ce qui fait que je me sens bien. Le test a décidé et finalement j’ai bien fait de choisir ça. Je voyais plus ou moins ce que c’était, je vois bien ce qu’est un réseau mais qu’est-ce qu’une administratrice de réseaux fait ? Les métiers me semblaient flous. L’informatique apporte de la diversité, on ne fait pas la même chose selon qu’on choisit tel ou tel métier.

 Comment s’est déroulé le module d’orientation ?

Je ne vais pas mentir : ce furent deux semaines très stressantes. Beaucoup de matière d’un seul coup. Au début, c’était impressionnant car j’ai senti que nous étions toujours en procédure de sélection. Et finalement tout cela se fait naturellement. On sait tout de suite si c’est un métier qui est fait pour nous ou pas. Par exemple, une des candidates est partie suivre la formation Webmaster car, dès le départ, elle sentait qu’elle était plus artiste que technique (même s’il y a de la programmation également dans cette formation). Elle voulait créer, avoir un résultat graphique. Le métier d’Administratrice de réseaux n’apporte pas un résultat visible immédiatement.
Le résultat de notre travail on le voit surtout au moment où il faut gérer les pannes et les problèmes techniques !

Qu’est-ce que ce module d’orientation t’a apporté ?

C’est vraiment au module d’orientation que l’on comprend vraiment. Personnellement, j’ai compris du métier que… j’ai accroché tout de suite ! Il faut tenir car ces 2 semaines sont intenses. Suivre un module d’orientation m’a vraiment permis de voir si j’aimais ou pas le métier d’Administratrice de réseaux informatiques. On peut nous donner autant d’explications sur les objectifs et le métier lui-même mais tant qu’on ne l’a pas vécu, on ne sait pas. Et comme je ne connaissais vraiment rien et que j’avais l’impression que c’était compliqué, je me suis renseignée sur le côté. Le soir, j’allais voir plus loin pour comprendre, redéfinir le vocabulaire vu en classe et c’est ainsi que les blocs se sont combinés. Ensuite il a fallu présenter son projet professionnel. J’ai dû interviewer un informaticien afin d’en savoir plus sur le métier.

 Que penses-tu du fait que la formation est accessible uniquement aux femmes ?

 Lorsqu’on nous en a parlé en séance d’information, la première image qui m’est venue est celle d’un poulailler où on va se disputer ou se tirer les cheveux (rires). En fait j’ai été agréablement surprise et je suis très contente, je pense qu’avec des hommes cela aurait été très différent. Les femmes s’entraident plus selon moi. Les hommes ne fonctionnent pas comme ça, ils ont plus l’esprit de compétition.

 Qu’est-ce qui a déterminé ton choix de suivre une formation à Interface3 ?

Chaque formation a une tutrice qui est à l’écoute en cas de problèmes. En comparant avec l’université où j’avais l’impression d’être dans un entonnoir, ici on travaille en groupe réduit avec une tutrice qui nous aide à préparer les examens, etc. Il y a une écoute et une solidarité. Dans notre groupe il y a une bonne entente et du respect mutuel. Ici on s’adapte aussi aux besoins du groupe et on négocie en cas de problèmes. Ici je me suis sentie écoutée et accompagnée.

Ensuite il y a un suivi complet au niveau de l’insertion professionnelle. Maintenant que la recherche d’emploi approche, je réalise combien le module d’orientation et les plages consacrées aux développement personnel  m’ont aidée tout au long du parcours de formation!

 Khadija El Khadri